PARCOURS D’UNE COMBATTANTE

Dans cet article, j’aimerais d’abord me présenter et ensuite vous parler de mon projet professionnel. Je suis d’origine guinéenne et je réside en Belgique depuis 2011, jusqu’à maintenant.

Quand je suis arrivée en Belgique, je parlais un peu le français mais pas toujours correctement. Depuis que je suis allée à l’école, ça va mieux, je suis moins complexée. Ça m’a permis d’apprendre le français et de me sentir plus à l’aise dans ma communication avec les gens.  Mon parcours dans l’asbl Cap migrants a été une expérience enrichissante à beaucoup d’égards.
J’ai enrichi mon vocabulaire en français, amélioré ma compréhension et la production orale, ce qui m’a permis d’acquérir plusieurs compétences dans beaucoup de domaines. J’ai aussi pu faire la formation à la citoyenneté là-bas. J’ai appris comment la Belgique fonctionne, quelles sont ses lois, comment se passent les élections communales, comment on nomme les ministres, leurs fonctions etc.

J’ai envie d’être gardienne d’enfants en Belgique. J’ai pu garder mes frères et ma fille en bas âge et j’ai donc eu de l’expérience très tôt. Je me vois bien prendre soin des enfants des autres comme j’ai pris soin de mes propres frères et de ma fille.
J’ai commencé à m’occuper de mes frères depuis que je suis très jeune et avec les enfants je retrouve les mêmes plaisirs, de rire, de joie et de bonne humeur.

Ça me rappelle mon enfance avec mes frères et ça me comble de joie de pouvoir faire le travail qui me tient à cœur. J’ai eu l’instinct maternel avec mes frères, c’est ça qui m’a guidée vers cet emploi. J’ai toujours aimé le contact avec les enfants.
Ma bienveillance, ma patience et ma douceur sont à l’origine du contact privilégié que j’entretiens depuis toujours avec les tout-petits.
L’échange humain qu’apporte la profession de gardienne d’enfants est la clé de ma détermination pour en faire mon métier.

Responsable, organisée et dynamique mon entourage me voue une entière confiance pour garder régulièrement ses enfants. Grâce à mon esprit d’initiative et mon sens des responsabilités, je prends très à cœur leur éducation et je souhaite avant tout leur inculquer les notions de base pour les rendre autonomes : pour se vêtir, manger seuls, se rendre aux toilettes etc.

Conclusion :

J’ai un objectif dans ma vie, tant que je peux faire du bien ! Je le ferai toujours !!!. Le bienfait n’est jamais perdu, c’est ma philosophie. C’est ma conclusion

Quand on a la volonté, on peut tout faire !!

 

Share:

Laisser un commentaire