Méthodes naturelles pour soigner le burn-out

Introduction

Bien que le burn out soit un ennemi considérable et tenace, il n’est pas visible. Cependant, avec plusieurs techniques médicales ou alternatives et la volonté de l’exterminer on peut sérieusement en venir à bout. Le temps de guérison est assez différent selon les cas, mais quoi qu’il arrive la règle principale est de ne pas perdre espoir.

Notre corps et notre esprit ont besoin que nous prenions conscience de la nécessité de se reprendre en main. Le corps envoie des messages de détresse afin de nous avertir qu’il est grand temps de s’occuper de nous- mêmes. La première chose à faire lorsque le burn out se développe est d’accepter que cela nous arrive et d’en parler à une personne de confiance afin de communiquer ses émotions et de ne pas se retrouver seule face à ce problème.Personnes à consulter

Après l’acceptation, le médecin traitant est la première personne à voir.

Celui-ci pourra :

  • Diagnostiquer le burn out.
  • Mettre le patient en arrêt maladie.
  • Prescription d’un traitement médicamenteux.
  • Conseiller un psychiatre et psychologue.

Après le médecin traitant vient le tour du psychiatre qui lui pourra :

  • Confirmer s’il y a bien burn out.
  • Approfondir le questionnement sur votre état.
  • Voir s’il n’y a pas d’autres pathologies.
  • Ecouter consciencieusement votre mal être.
  • Prescrire une solution médicamenteuse selon le degré atteint.
  • Créer et suivre votre dossier pour le médecin conseil.
  • Évaluer au fil du temps les améliorations.
  • Conseiller et/ou pratiquer les alternatives naturelles (hypnose, méditation de pleine conscience, exercices d’estime de soi).
  • Décider quand il est temps de reprendre le travail.

Le psychologue, lui, va compléter le suivi du psychiatre, il pourra :

  • Jouer le rôle d’accompagnateur.
  • Aider à comprendre le pourquoi du comment du burn out.
  • Aider à se détacher de la situation contraignante.
  • Aider à comprendre ses propres émotions.
  • Aider à creuser au fond de soi-même afin de se poser les bonnes questions.
  • Aider à reprendre conscience de soi-même et donner les clefs pour ne plus en arriver à cet état d’épuisement.
  • Pratiquer des alternatives non médicales (hypnose, méditation de pleine conscience, écoute, exercice d’estime de soi).
  • Il est l’allié sur tout le chemin de la guérison et même au-delà.

Méthodes dites alternatives et naturelles

Après ce processus obligatoire, viennent les méthodes dites alternatives et naturelles.

Nous allons reprendre celles qui ont montré des améliorations chez les victimes du burn out.

La nature est parfaitement bien conçue, elle nous offre tout ce dont nous avons besoin pour nous soulager et même parfois guérir des maux qui nous entourent. Notre esprit et notre corps sont aussi capables de nous aider à nous auto-guérir quand nous leur permettons d’agir avec conscience et confiance.

Après le protocole médical imposé pour diminuer la gravité du burn out, nous serons capables de reprendre certaines choses en main et de nous diriger ainsi vers des solutions plus naturelles et plus apaisantes.

La terre et ses plantes anti-dépressives …

Nous allons voir ici les deux plantes qui ont prouvé leur efficacité pour diminuer et soigner la dépression avec l’avantage de ne pas ressentir d’effets secondaires.

Le millepertuis appelé aussi le « prince de la bonne humeur », n’a plus rien à prouver au niveau de ses qualités de guérison. De nombreuses études ont pu démontrer l’équivalence, pour ne pas dire la supériorité de cette plante, par rapport aux solutions médicamenteuses   dans le traitement de dépressions légères à modérées, ainsi que dans certains cas plus sévères.

Il agit sur un double niveau et facilite les connexions neuronales. Il s’agit donc d’un traitement qui ne guérit pas la cause de la dépression mais permet d’affronter plus sereinement la période difficile.

Source : www.pure-sante.info/depression-plantes-plus-efficaces-quun-psy/

Le curcuma : Le curcuma est lui aussi un allié puissant contre l’état dépressif, mais aussi un anti inflammatoire puissant. Selon des études publiées en 2015, il aurait également un impact puissant sur le mental et le comportement. Il parait même qu’il serait aussi efficace que le « prozac » en cas de dépression. Selon le Dr Lopresti, on doit ses propriétés à la curcumine qui pourrait normaliser des mécanismes physiologiques spécifiques.

L’ajouter à son alimentation quotidienne est recommandé pour les cas du burn out.

Recette : Infuser de 1 à 2 g de poudre de curcuma avec 3 ou 4 grains de poivre noir ( pour l’absorption de la curcumine) dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes.

Boire 2 tasses par jour. Vous pouvez aussi faire bouillir une racine de curcuma pendant 3 min, puis laisser infuser la décoction 10 min. Boire 2 ou 3 tasses par jour.

Les cadeaux de l’océan…

Le sel marin de Nigari (chlorure de magnésium marin) :

Cadeau magique de la mer qui va offrir du chlorure de magnésium naturel et qui soigne de nombreux maux et combat le stress ainsi que la fatigue.

Il est aussi l’auteur d’une bonne humeur et renforce notre système immunitaire.

Il est peu couteux, facile à préparer et simple à prendre.

Une cuillère à café diluée dans de l’eau suffit pour avoir l’apport en magnésium recommandé.

Le chercheur français ROBINET a montré qu’en France, les carences du sol en magnésium se superposaient parfaitement sur la carte de France des suicides. Le magnésium est donc un puissant antidépresseur que l’on devrait privilégier par rapport à certains médicaments aux effets secondaires redoutables.

Pour en savoir plus : http://www.le-comptoir-malin.com/blog/alicaments/chlorure-de-magnesium-ou-nigari.html

En conclusion : Respectez votre rythme et corps au travail….qui n’est qu’une partie de votre vie. Face au burn-out : Mieux vaut prévenir que guérir !

 

Share:

Laisser un commentaire