Le durcissement des contrôles des demandeurs d’emploi

Introduction

Le contrôle des demandeurs d’emploi inscrit au Forem, vous fait peur ? Vous vous demandez comment ça se passe ? Ce que vous risquez ? Nous avons décidé de vous dire tout pour vous aider à vous préparer et pour ce faire, nous avons interviewé une personne de la FGTB.

Les démarches dans le cadre de la recherche active d’un emploi, le contrôle avant, pendant et après, vous saurez tout à ce sujet et vous irez en toute confiance à vos rendez-vous Forem.

Comme vous le savez sans doute, depuis 2015, le Forem a repris le flambeau et prend en charge le contrôle qui était, auparavant, géré par l’ONEM.

Au sein du Forem, il y a deux services de contrôle :

  1. Le service contrôle « disponibilité » : qui vérifie les recherches du demandeur d’emploi mois par mois
  2. Le service contrôle « litige » : qui va contrôler les cas plus litigieux tel qu’un demandeur d’emploi qui ne collabore pas correctement avec les services du Forem (non réponse à une convocation ou une offre envoyée par Forem).

L’ONEM contrôle toujours les demandeurs d’emploi mais uniquement dans le domaine de la fraude sociale (travail au noir, mauvaise déclaration de statut,…).

Selon un article de la RTBF, publié sur le site de la chaine en septembre 2017, près de 25 000 jeunes en stage d’attente ont été contrôlés et environ 80% des évaluations ont été positives (en ordre dans la recherche d’emploi). Pour les personnes qui bénéficient d’allocations de chômage, 35% d’évaluations ont été négatives (conséquences sur les allocations) et 65% positives.  Parmi ces évaluations négatives, 38% ont été sanctionnées mais, sont le plus généralement des avertissements.

Suite de l’article

Article réalisé par Nathalie et Sevin

 

Share:

Laisser un commentaire