Vade-mecum du bon usage des réseaux sociaux pour la recherche d’emploi

Réseaux sociaux, e-réputation, identité numérique, présence sur le web : outils vers l’emploi ?

Article rédigé par Julie, François, Franck et Gilles

headerbanniere

Réseaux sociaux, e-réputation, identité numérique, présence sur le web :
outils vers l’emploi ?

Dans un premier temps, il est normal de se demander si de nos jours, il est possible de tirer parti de ces nouveaux moyens de communication dans sa recherche d’emploi.
Actuellement, dans le monde de la recherche d’emploi, un simple CV papier ne suffit plus.
La révolution internet est incontournable.
En effet, avec le web 2.0, l’identité numérique où parfois nommé l’e réputation, d’un individu lambda, se doit d’être visible de tous.
Et pour y arriver, les réseaux sociaux sont là pour nous aider.

Les réseaux sociaux et l’emploi ?

Le but des réseaux sociaux comme LinkedIn est de se créer un carnet d’adresses avec des relations qui sont susceptibles de nous apporter quelque chose de pertinent dans notre recherche d’emploi.
Il est donc important de faire valoir son expertise et de se démarquer pour mettre en avant son potentiel.
Ce réseau est une grande source d’inspiration pour les recruteurs, en effet un profil LinkedIn est un CV à part entière => de plus ce CV se met régulièrement à jour en quelques clics.
Les réseaux sociaux sont donc une mine d’informations pour les recruteurs, qui recherchent le nom des candidats sur Internet.

Postuler via les réseaux sociaux

  1. Faites savoir sur vos réseaux sociaux que vous cherchez un emploi (exemple : « Je cherche à relever un nouveau défi professionnel en tant que ….. ») et postez ce même message quelques semaines plus tard. Vous toucherez ainsi de nombreuses personnes de votre réseau.
  2. Surtout ne pas dire dans son profil : « recherche emploi » ce qui peut effrayer les recruteurs
  3. Actualisez vos comptes de réseaux sociaux et mettez à jour vos profils en ligne ainsi que vos CV.
  4. Adhérez à des groupes intéressants et suivez les employeurs qui vous intéressent. Il arrive que ces derniers postent sur leurs comptes des offres d’emploi qu’ils ne publient nulle part ailleurs.
  5. Utilisez de manière optimale LinkedIn. Il vous permet de rechercher des offres d’emploi et de postuler, mais aussi de demander aux personnes faisant partie de votre réseau de vous recommander. En effet, si les personnes recherchées n’appartiennent pas à votre réseau, il est possible de contacter une personne de votre réseau et de lui demander de vous introduire. Si vous n’en avez pas la possibilité, moyennant paiement, vous pouvez envoyer un e-mail directement à la personne. Vous pouvez également entrer en contact via les groupes.
  6. Vérifiez vos informations personnelles sur Internet, effacez les informations qui ne vous mettent pas en valeur et vérifiez vos paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux => En effet, Internet est un excellent moyen de se faire remarquer, à condition de soigner son image.

Selon un sondage studyrama de 2012, le média le plus utilisé par les RH (ressources humaines)  sondés est LinkedIn.
Les réseaux sociaux leur sont surtout utiles pour :

- Publier une opportunité d’emploi (79,7%)
- Faire connaître l’entreprise (79,7%)
- Rechercher des candidats (73,3%)
- Etablir et garder le contact avec des candidats (62,6%)
- Se différencier des autres employeurs (59%)
---En effet Tempo Team confirme cette idée : Beaucoup d’entreprises investissent sciemment dans leur image de bon employeur.
Les employeurs attractifs ont en effet plus de chances d’attirer des talents (très important dans le contexte de la « guerre » des talents sur le marché du travail). Cela paye de se montrer sur les réseaux sociaux sous son meilleur jour. Les candidats peuvent également via ce moyen trouver un tableau plus large de l’entreprise ou y voir certains aspects sous un autre angle.
- Se faire recommander des candidats (56,6%)

En lien avec LinkedIn, des applications pour smartphone permettant de postuler via un simple clic se sont développées (une connexion est nécessaire pour que ces dernières soient activées). Il existe une initiative américaine (jobr), française (kudoz) et allemande (Truffls). Ces applications fonctionnent sur le principe du « croisement de données pour suggérer des appariements concrets entre recruteurs et candidats consecuencias del viagra en adultos ». L’utilisateur peut par la suite, à la manière de Tinder, « swiper -glisser » l’écran vers la droite pour marquer son intérêt avec la proposition affichée à l’écran ou vers la gauche pour en afficher une autre. Source Le monde.

Les réseaux sociaux sont également des sortes de bases de données pour augmenter les réserves de recrutement. Ces dernières sont mises à jour par les candidats eux-mêmes, ce qui est beaucoup moins cher pour les recruteurs !
Il est également reconnu par Tempo Team le fait que : « Les grosses entreprises sont les plus actives sur les réseaux sociaux ; les plus petites nettement moins. Investir dans les réseaux sociaux porte pourtant ses fruits aussi pour ces dernières (surtout pour attirer des jeunes). Les plus grosses entreprises attirent généralement plus de monde grâce à leur nom.
Les petites entreprises actives sur les réseaux sociaux, qui y montrent ce qu’elles sont et ce qu’elles peuvent offrir, peuvent alors attirer plus de talents. »

Cependant, d’après Jobat il ne faut pas oublier qu’on ne trouve pas de travail sur Facebook et Twitter. Ce sont de bons canaux de renseignements sur de futurs employeurs mais pas pour décrocher un nouvel emploi. En effet, 70% des belges se tournent vers les réseaux sociaux pour trouver des renseignements mais seulement 5% les choisissent comme premier point de départ dans leur recherche d’emploi.
La majorité des chercheurs d’emploi continuent de le faire par les canaux traditionnels => les bureaux de recrutement et les agences d’intérim.
Choisir comme outils LinkedIn ou Twitter n’est donc pas une garantie de réussite professionnel. Le succès ne dépend pas de l’outil lui-même, mais bien évidement de l’usage qu’en fait l’utilisateur.

Le site Monster nous confirme que les recruteurs se fient de plus en plus souvent à ces « vitrines virtuelles » pour juger de la qualité d’un candidat et de l’authenticité d’un CV. Ne pas posséder « d’empreinte digitale » serait de nos jours se « tirer une balle dans le pied » si l’on est à la recherche d’une « opportunité professionnelle. » Avoir un profil sur un réseau social est donc une démarche nécessaire pour augmenter ses chances d’être repéré par des entreprises à la recherche de compétences et d’expériences que vous êtes susceptible de posséder.

Une autre source L’APEC confirme qu’on ne trouve pas de job sur les réseaux sociaux mais que ceux si sont consultés le plus fréquemment pour vérifier ou compléter les informations mentionnées dans le CV des candidats. Ce sont particulièrement les entreprises de moins de 100 salariés qui utilisent davantage cette méthode pour recruter des cadres.

Enquête Stepstone
Les réseaux sociaux ne concurrencent pas les méthodes de recrutement traditionnels, les réseaux sociaux s’utilisent en complément pour le recrutement !

Jobat relate également : « Une présence positive sur les réseaux est importante pour les candidats, leur présence sur les réseaux sociaux doit être acceptable pour les employeurs actuels et futurs. 83% prennent en compte le fait que les employeurs aient effectué des recherches à leur sujet lorsqu’ils postulent, et 70% déclarent ne pas y attacher d’importance. »

Cependant, il ne faut pas oublier comme nous le rappelle l’article de « Randstad » que : « En analysant le réseau d’une personne, en suivant ses contributions à des groupes de discussion et en observant son comportement en ligne, vous pouvez déjà vous faire une idée de la personne et vérifier si elle pourrait ou non vous convenir. »

enquetes chiffrestempo team chiffre

Les réseaux sociaux en images d’après Actiris & le blog amaranthe:

RS en imageLinkedIn en imageLinkedIn en image

L’année dernière en France, d’après une étude de l’APEC (L’Association Pour l’Emploi des Cadres), relayé dans le magasine le Figaro : « l’utilisation des réseaux sociaux professionnels à pris son envol. Plus 28% des recruteurs les utilisent, soit 6 points de plus que l’an dernier, ce qui prouve l’ampleur de la progression. L’évolution est d’autant plus à souligner que, lors de la précédente étude de l’Apec, les recruteurs avaient indiqué que l’usage des réseaux sociaux se révélait parfois trop chronophage. En outre, les recruteurs y ont plus fréquemment recours (43% contre 32% un an plus tôt) pour vérifier ou compléter des informations mentionnées par les candidats dans leurs CV. »

Pour conclure : 5 conseils Tempo Team pour un recrutement efficace via les réseaux sociaux :

  1. Être cohérent :
    Commencer par un site web d’entreprise avec un bon volet carrière et jobs. La communication externe, le site web et les réseaux sociaux doivent être en lien et former une marque employeur cohérente.
  2. Observer le(s) groupe(s) cible(s) :
    Qui veut-on atteindre ? De cela dépend le choix des réseaux sociaux à utiliser. Facebook touche un autre public que LinkedIn ou qu’un blog d’entreprise.
  3. Faire de ses collaborateurs les ambassadeurs de sa marque employeur sur les réseaux sociaux :
    Choisir un groupe de 5 à 10 collaborateurs enthousiastes => les encourager à partager leur plaisir de travailler sur Twitter, LinkedIn, Facebook et Instagram (éventuellement en leur fournissant tablette et smartphone). Il est possible que leur enthousiasme soit si contagieux que d’autres collaborateurs endossent ce rôle d’ambassadeur à leur tour.
    L’employeur doit mettre en place une politique de réseaux sociaux avec des termes clairs (dans le contrat de travail par ex.). Internet étant un forum public, un avis négatif ou une publication peuvent continuer à vous suivre longtemps via Google. Les employeurs aussi bien que les travailleurs doivent en être conscients.
  4. Converser :
    Les réseaux sociaux n’étant ni statiques ni à sens unique, il convient d’investir dans le temps, les moyens et les experts qui s’occuperont quotidiennement de votre stratégie réseaux sociaux : publier activement, gérer la conversation avec les parties prenantes, collaborateurs ou candidats.
  5. Utiliser aussi les réseaux sociaux pour recruter :
    Faire usage des réseaux sociaux (e.g. LinkedIn ou Facebook) pour faire connaître ses offres d’emploi.

 

Pour être complet voici 3 dernières publications :

Comment Utiliser LinkedIn Pour Développer Son Activité Professionnel

Créer son réseau linkedIn

LinkedIn racheté par Microsoft

footerbannière

Vous avez aimé notre article et vous voulez le partager avec d’autres ? Cliquez sur un de ces boutons : 

Article rédigé par Julie, François, Franck et Gilles